Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
01 août 2018

Réglementation Thermique RT 2012

La mise en place de la réglementation thermique 2012 

Le projet de la RT 2012 a débuté dès 2008. Cette Réglementation Thermique est applicable aux bâtiments issus d'un permis de construire déposé depuis le 1er janvier 2013.
 
La RT 2012 vise à limiter la consommation d'énergie primaire à 50 kWh/m²/an en moyenne. Une adaptation aux différents climats régionaux a été prévue. 8 zones climatiques ont été définies se voyant chacune affectée une consommation maximale allant de 40 à 65 kWh/m²/an pour une altitude inférieur à 400 m.
 
Elle a également pour but de réduire les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments à usage d'habitation.
 

Ses exigences sont :

  • Efficacité énergétique
La recherche d'accès à une efficacité énergétique "minimale" a abouti à la création d'un coefficient nommé "Bbiomax". Ce dernier permet d'identifier les besoins bioclimatiques du bâti. Cette recherche d'efficacité énergétique amène les fabricants de matériaux de construction d'une part et les constructeurs de production de chauffage et d'eau chaude sanitaire d'autre part à faire évoluer leurs produits.

  • Consommation maximale
La détermination d'une consommation d'énergie maximale est définie par un coefficient "Cepmax". Ce dernier prend en compte les consommations énergétiques pour le chauffage, le refroidissement, l'éclairage, la production d'eau chaude sanitaire.
Ceci impose le recours à des équipements énergétiques à haut rendement.

  • Confort en été
Il est imposé aux constructeurs de concevoir les bâtiments de façon à éviter au maximum l'usage de dispositifs de climatisation. Un seuil de température maximale est fixé. Durant les chaleurs d'été, la température la plus chaude est mesurée sur une période de 5 jours consécutifs.
 
 
 

Les avantages de la réglementation thermique 2012

La mise en place de la RT-2012 se traduit concrètement pour les habitants de ces logements par :
 
  1. Un gain de pouvoir d'achat par rapport à un logement construit conformément aux normes précédentes
  2. Un confort de vie accru été comme hiver
  3. Une diminution sensible des rejets de gaz à effet de serre
 
 

La perméabilité à l'air

Il s'agit là des flux d'air parasites non contrôlés et non désirés. Ils sont du à des défauts d'étanchéité.
 
La RT-2012 réglemente et définit une perméabilité maximale. Un coefficient nommé "Q4Pa-surf" permet de mesurer le débit de fuite d'air au m².
 
Le traitement de la perméabilité des bâtiments est obligatoire pour toutes les réalisations assujetties à la réglementation thermique 2012.
 
  1. Pour les logements collectifs, ce seuil est fixé à 1,0 m3/(h.m²) 
  2. Pour les logements individuels, ce seuil est fixé à 0,6 m3/(h.m²) 
 
La mesure de perméabilité à l'air doit impérativement être réalisée par un organisme autorisé par le ministère en charge de la construction.
 
 
 

Textes de référence

Décret n° 2010-1269 du 26 octobre 2010 
 
Décret n° 2011-544 du 18 mai 2011 
 
Décret n° 2012-1530 du 28 décembre 2012 
 

1, Place Marie Curie
BP 115
74003 Annecy Cedex
+33 (0)4 50 33 48 07